Réalisations

Une échelle de meunier

L’échelle de meunier reste idéale pour accéder à une chambre en mezzanine.
Par admin

Tous les usinages sont effectués avec une facilité déconcertante à la défonceuse équipée d’une fraise hélicoïdale.

Texte et photos : Emmanuel Batut

Qui dit mezzanine pour chambre d’enfant, dit échelle de meunier. On en trouve dans le commerce à des prix relativement bas. Mais les dimensions, la pente et la largeur des marches ne s’adaptent pas toujours au projet. Alors, il ne reste qu’une solution… la faire vous-même !

Limons et marches sont tronçonnés à la circulaire.

Conception

C’est la partie la plus délicate, il faut déterminer les différentes dimensions pour que l’échelle reste confortable à utiliser, pas trop raide à monter et, surtout, sécurisante à la descente. Le rapport qui détermine la pente de l’échelle est calculé sur la base de deux éléments :

• la hauteur des marches,

• le giron (profondeur de la marche mesurée entre deux nez de marche).

Il faut aussi prendre en compte les dimensions de la trémie, l’échappée (hauteur libre au passage de l’escalier à l’aplomb de la trémie) et l’encombrement de l’ensemble.

Dans une petite chambre, l’encombrement est un facteur important… Ici, pour faciliter la montée et surtout la descente, j’ai décidé d’opter pour une pente importante et d’ajouter des rampes aux limons (comme sur les échelles de bateau).

Pour bien déterminer les valeurs utiles, j’ai d’abord testé un ancien escabeau en bois et relevé son giron et sa hauteur de marche. J’ai trouvé qu’il correspondait bien en termes d’encombrement, mais que la hauteur de marche pouvait être augmentée et que les marches étaient trop étroites. Toutefois, comme c’était un bon de point de départ, j’ai ensuite réalisé un plan de côté sur AutoCAD, ce qui m’a permis de faire varier les différentes dimensions et de voir si l’échappée était suffisante…

Je suis ainsi arrivé à une pente de 60° avec un giron de 12 cm, pour une hauteur de marche de 22 cm.

Les limons sont corroyés à la raboteuse de chantier.

« Une échelle de meunier du commerce a le plus souvent une pente de 55° avec un giron de 14 cm pour une hauteur de marche de 20 cm »

En revanche, au niveau esthétique, les limons de 20 cm
étaient trop larges et donnaient à l’échelle un aspect beaucoup trop massif. La rampe a donc été intégrée au limon et remplacée par des évidements qui, d’une part, allègent la structure et, d’autre part, permettent de s’y tenir comme avec des poignées.

Il fallait maintenant trouver les sections et les longueurs de bois correspondantes…

En ce qui concerne les limons, j’ai opté pour des bastaings de construction en sapin de section 210 x 40 mm et de 4 m de long ; pour les marches, j’ai pris de la lorraine en 300 x 27 mm sur 4 m de longueur qui, une fois refendue, permet d’obtenir des marches de 14 cm de large.

Les arêtes des marches sont chanfreinées avec une fraise quart-de-rond munie d’un roulement.

Corroyage et mise à longueur

Limons et marches sont mis à longueur par tronçonnage à la scie circulaire avec une surcote de 2 cm. Les marches sont laissées par paires, car la longueur double (environ 1 m) facilite le rabotage et limite le nombre de pièces à usiner.

Les marches sont ensuite corroyées pour être ramenées à une épaisseur de 24 mm et une largeur de 140 mm de façon classique : dégauchissage d’une face, dressage d’un chant puis rabotage de l’autre face et de l’autre chant.

Étant donné la longueur de 4 mètres, les limons sont passés à la raboteuse sur leurs deux faces et ainsi ramenés à 36 mm d’épaisseur. Le dressage des chants est effectué avec une défonceuse munie d’une fraise droite hélicoïdale permettant de travailler avec une grande profondeur (40 mm). Pour obtenir des chants rectilignes, j’ai utilisé comme guide une règle de maçon de 4 m, contre laquelle la défonceuse vient prendre appui. C’est à mon avis le meilleur moyen de dresser des chants sur de grandes pièces.

Le gabarit permet d’usiner les mortaises de deux marches ; pour les suivantes, il suffit de le faire glisser jusqu’à l’arasement de l’usinage précédent.

Cet article vous intéresse, retrouvez-le dans votre magazine :
Achetez « L’Atelier Bois » n° 172

À propos de l'auteur

admin

3 commentaires

  • salut trop belle l echelle , j en veux une pour ma mezzaninette qui est a 2.12 m du sol !!! je desespere a fabriquer cela . snif, beau travail

    ludo

  • J’ai lu cet article en mai/juin 2O14 et m’en suis trèèèèès largement inspiré pour réaliser une échelle pour un lit en mezzanine. Merci donc pour le « pas à pas » très bien documenté qui m’a permis d’obtenir un très admiratif « ah c’est super, ça fait des poignées pour s’accrocher » de l’utilisatrice qui va fêter ses onze ans ce mois d’aout 😉

Laisser un commentaire