Articles Newsletter Réalisations

Un coffre à jouets de pirate

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

Voici un coffre à jouets sur le thème de la piraterie qui est déjà un trésor en lui-même…

 

Par Mike Whitewood

 

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

Tout commence par une question de ma sœur : « Peux-tu me faire un coffre à jouets ? »
Jusque-là, pas de problème, cela ne me semblait pas être un challenge trop difficile à relever. Puis ma sœur me donna une lettre de mon beau-frère dans laquelle il me donnait des indications et une esquisse de ce qu’il souhaitait. Le « pas de problème » s’est finalement transformé en « ça ne va pas être si facile ». Car, si la plupart des éléments du design étaient à la portée de mes capacités, le système d’ouverture me laissa perplexe. J’ai donc discuté de cela avec mon conseiller technique, qui n’est autre que ma femme et qui, dans un moment d’inspiration, me souffla de monter des charnières à chaque extrémité du coffre et de faire en sorte que le coffre s’ouvre en deux parties. Et c’est ainsi que j’ai obtenu la solution à mon problème. J’ai décidé qu’il ressemblerait à un coffre au trésor de pirate.
Il me restait un surplus de lames de parquet ainsi qu’une charnière piano de précédents projets, l’affaire était jouée !

 

Le coffre

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

1- Commencez par vérifier votre scie à coupe d’onglet et votre rail de guidage pour qu’il soit bien d’équerre, puis réglez le tout pour débiter vos planches à peu près à la dimension.

 

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

2- Débitez les rainures et les languettes à la scie circulaire, puis faites un premier montage de l’ensemble des planches pour vérifier que les anciens systèmes d’assemblage ne se voient plus.

 

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

3- L’étape suivante après avoir choisi vos planches…

 

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

4- … est d’utiliser une équerre pour marquer les repères pour les lamelles, puis d’usiner les rainures et de coller les planches ensemble.

 

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

5- Pendant que la colle sèche, réglez votre scie pour effectuer des coupes transversales avec le chariot. Assurez-vous que votre chariot est bien d’équerre – le capot de protection est uniquement retiré à des fins d’illustration. Une fois votre scie réglée, vous pouvez faire la première coupe sur une des extrémités. Puis vous pouvez maintenant régler votre chariot pour faire la seconde coupe qui donne la mise à la longueur des panneaux. J’ai choisi cette technique, car elle permet de faire une mise à la longueur précise et de produire des séries facilement.

 

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

6- Débitez les panneaux avant et arrière de la même façon. Une fois que vous avez vérifié que les panneaux ont les bonnes dimensions, vous pouvez leur donner le premier coup de ponçage.

 

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

7- Les panneaux étant assemblés à l’aide de queues-d’aronde débouchantes, il vous faut maintenant sortir votre gabarit à queues-d’aronde. En fonction de votre gabarit, je vous laisse déterminer la configuration de vos queues-d’aronde et la quantité par panneau. Réglez votre gabarit de façon à pouvoir débiter les bords opposés des panneaux en fonction des bords du gabarit. N’oubliez pas de bien repérer les orientations des panneaux avant de vous lancer dans l’usinage de ceux-ci.

 

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

8- Étant donné que les queues-d’aronde sont assez larges, il est préférable de mettre des cales d’espacement entre les doigts du gabarit pour éviter les erreurs…

 

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Mike Whitewood

9- … puis d’usiner toutes les queues avant de passer au repérage des contre-queues.

 

(…)

 


"""couverture-ATB-195 Retrouvez l’intégralité de cet article dans le
n° 195 de L’Atelier Bois >

À propos de l'auteur

mm

L'Atelier Bois

Laisser un commentaire