Articles Newsletter Réalisations

Un banc autour d’un arbre

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Derek Jones

Trois semaines pour réaliser ce banc en chêne en partant du design jusqu’à la finition. Gary Ramsden nous explique comment cette commande a pu être facilement montée grâce à un système de connecteurs invisibles.

 

Par Derek Jones

 

Ce banc est une commande destinée à accompagner la représentation en 3D du logo d’une association d’horticulture. Le design du banc nous a incités à retourner voir du côté des systèmes de connexion invisible « Invis » de chez Lamello.

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Derek Jones

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Derek Jones

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Derek Jones

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Derek Jones

 

Cette pièce a requis l’aide de nombreuses personnes que je remercie ici. Il faut environ 150 heures pour faire ce banc, sans compter les différentes rencontres pour définir le design, finaliser les plans et courir chercher le matériel aux différents endroits. Tout est parti de l’idée d’un banc en chêne composé de trois planches d’assise et de montants faisant penser à des traverses de chemin de fer.

 

Conception

Les exigences esthétiques initiales demandaient une géométrie impeccable des éléments… En revanche, le placement en extérieur de la réalisation impliquait une grande tolérance pour des mouvements dans le bois en lien avec les saisons, mais sans avoir à recourir à des montages traditionnels démontables.

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Derek Jones

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Derek Jones

Un prototype a été réalisé afin de valider certains choix… Les mouvements du bois de l’assise pouvaient facilement être contenus en la bloquant dans les pieds, mais les différences d’hygrométrie et des pieds structurellement plus faibles risquaient de créer une grande quantité d’éclatements.
La solution retenue a donc été d’ancrer l’assise dans les pieds au niveau des angles externes à l’aide du système Invis de Lamello et d’accorder aux pieds une capacité d’extension par un système de jonction par tourillons libres entre eux, tandis que les tenons de l’assise sont fermement bloqués dans les rainures à l’aide de vis de rappel.

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Derek Jones

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Derek Jones

Les éléments pris individuellement pourraient avoir tendance à bringuebaler, mais le montage général permet de consolider l’ensemble contre les forces de torsion et le double épaulement des tenons fournit encore plus de résistance.

(…)

 


"""couverture-ATB-191 Retrouvez l’intégralité de cet article dans le
n° 191 de L’Atelier Bois >

À propos de l'auteur

mm

L'Atelier Bois

Laisser un commentaire