Articles Réalisations

Réalisation Confirmé – Inspiration divine

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / David Barron
Par admin

David Barron s’est inspiré des réalisations de James Krenov pour réaliser ce meuble de style monté sur un support.

Comme beaucoup d’autres personnes à travers le monde, j’ai été très influencé par les réalisations et les livres de James Krenov. J’ai surtout apprécié la beauté et l’intemporalité de ses réalisations. Comme je n’ai pas eu la chance d’en voir réellement, j’ai décidé d’en fabriquer une ! Je tiens cependant à préciser qu’il ne s’agit pas d’une copie exacte, mais d’une réalisation très inspirée de son style.

Le bois

Commençons par choisir un bois adapté. Il me restait un morceau de bois rose (Berchemia zeyheri) acheté chez un marchand spécialisé et conservé dans mon atelier depuis plus d’un an. De toute évidence, son fil ondulé et sa couleur brillante et moirée seraient du plus bel effet pour la fabrication de la paire de portes symétriques.

Placages

La seule technique qui permette de garantir la stabilité d’un ouvrage dans le temps est d’utiliser des panneaux plaqués. Sciez les placages à la scie à ruban à une épaisseur de 3 mm et passez-les ensuite à la raboteuse (après les avoir collés au double face sur un support de 19 ou 21 mm d’épaisseur), pour obtenir une épaisseur finale de 2 ou 2,5 mm. Les chants des panneaux manufacturés recevront des alaises en bois massif avant le collage des placages.

Pour contraster avec l’extérieur, les placages de l’intérieur sont en frêne ondé (Fraxinus excelsior). Le socle et le plateau portent également des alaises et sont plaqués à partir d’une jolie planche de bubinga au fil très décoratif (Guibourtia demeusei). Passez tous vos panneaux à la ponceuse orbitale pour qu’ils soient bien plans et d’épaisseur constante sans risquer de provoquer d’arrachements. Raclez ensuite les panneaux avec un racloir d’ébéniste et poncez légèrement avec du papier abrasif fin. En utilisant un rapporteur digital, vous serez certain d’affuter votre racloir à l’angle convenable de façon répétée.

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / David Barron

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / David Barron

Assemblage et finition

La structure du meuble est assemblée par tourillons. Les perçages ont été réalisés au guide – seule manière d’obtenir un alignement parfait, ce qui est absolument indispensable avec les tourillons. Remarquez la cale, de fabrication maison, utilisée pour que les côtés soient placés en retrait des chants latéraux du socle et du plateau.

Les pivots doivent être positionnés avec rigueur pour obtenir un parfait positionnement des portes. Utilisez une mèche d’un diamètre légèrement supérieur à la moitié de celui du trou du pivot pour faciliter le positionnement, puis reportez-en le contour avec un couteau à tracer bien affûté. Les entailles des charnières sont dégrossies avec une petite affleureuse, idéale pour ce type de petit usinage, puis terminées avec un ciseau bien affûté.

Avant de coller l’ensemble, passez une première couche de finition sur tous les panneaux, c’est beaucoup plus facile à faire à ce stade et cela facilite le nettoyage des éventuels débordements de colle. La finition choisie est une finition traditionnelle à base de cire, qui permet de donner un aspect très naturel…

Cet article vous intéresse, retrouvez-le dans votre magazine :
Achetez « L’Atelier Bois » n° 166

 

À propos de l'auteur

admin

Laisser un commentaire