À la une

Le numéro 187 de L’Atelier Bois est disponible en kiosque…

Une Atelier bois 187

ATB187-Couv

Le numéro 187 de L’Atelier Bois est actuellement disponible en kiosque…
 
Vous pouvez aussi le commander sur internet :
www.kiosque21.com
 
Au programme de ce numéro :
 
Galerie
La fabrication des vis
 
Minitest
Ponceuse à cylindre oscillant Triton TSPS 450
 
Dossier
Bien choisir ses équipements de protection individuelle (EPI) – Partie 1
 
Minitest
Casque pour protection intégrale
 
Banc d’essai
Deux tours JET pour assouvir sa passion
 
Technique • Débutant
Du bon usage des vis et des tournevis
 
Finition
Quels produits pour l’extérieur ? – Partie 3
 
Atelier
Tournage et sécurité : risque ou confiance ?
 
Tournage
Un bol tourné en contreplaqué de bouleau
 
Fiche pratique
Les premiers secours à l’atelier
 
 
Les Cahiers de la défonceuse
 
Banc d’essai
Défonceuse Skil 1840 AD
 
Application
Fraises quart-de-rond, à ellipse, à congé et à gorge
 
Réalisation • Faites-vous la main
Une chaise de pique-nique
 
Réalisation •• Initié
Une table circulaire en contreplaqué

À propos de l'auteur

mm

L'Atelier Bois

3 commentaires

  • Bonjour,

    Page 186, dans l’article sur la scie circulaire stationnaire, vous parlez de la puissance du moteur.

    Vous indiquez 3 CV (sic) sur une prise avec un plomb (sic) de 13A.

    Ceci amène à deux remarques :
    1 – les chevaux :
    CV est l’abréviation de cheval… fiscal et n’est donc d’aucune utilité sauf à Bercy.
    L’abréviation correcte pour le « cheval vapeur » est … ch !

    2 – les courants, les puissances et le reste
    Cet article a sans aucun doute été rédigé par un britannique. En effet, la protection pour une prise standard au Royaume-Uni est de 13A.
    Cette valeur de protection est de 16A en France.
    Plus exactement, les circuit de prises électriques sont protégés par un fusible de 16A ou un disjoncteur de 20A (pour une section de fil de 2,5mm²). Les circuits spécialisés sont protégés pour des courant des 16A ou 20A ou 32A selon les cas.

    Sous 230V 16A, ce qui est standard en France, on peut tirer d’une prise électrique, une puissance apparente de 230*16 VA soit 3680 VA. 1 ch correspond à 735,5W. D’où une puissance (en ch) de 3680/735.5= 5ch. Les moteurs ayant un cos phi différent de 1, la puissance réelle possible sera sans doute de l’ordre de 4 ch. Ce qui est quand même bien plus favorable que les 3ch des îles britanniques sous 13A…

    Je conseille cependant d’utiliser un circuit spécialisé pour raccorder ce type de machine, elle n’aura ainsi pas à partager un circuit avec d’autres appareils (aspirateur ménager, fer à repasser…)

    Quant aux plombs, seuls les vieux (comme moi) savent encore ce dont il s’agit…

    La norme française NF C15-100 précise les conditions des installations basse tension en France.

    Ce genre d’erreur ne peut que conduire à la confusion chez certains alors que c’est un domaine où la sécurité est essentielle.

    Que vous traduisiez ou fassiez traduire des articles de l’anglais ne me gêne pas plus que cela mais votre travail consiste aussi à vérifier que les informations données sont exactes.

    Bonne continuation

    Jean-Luc

    • Merci pour ces précisions.

      Il me semblait effectivement que les informations techniques de l’Atelier Bois ne correspondaient pas, en matière d’électricité, aux normes françaises, sans en avoir la certitude. Un autre exemple se trouve dans le montage d’un atelier sous abris : les photos montraient des prises non utilisées en France.

      Effectivement, je partage votre analyse sur le travail rédactionnel qui devrait s’adapter aux normes en vigueur en France, ou bien préciser très explicitement et très régulièrement ces points importants en ce qui concerne le branchement des appareils (conversions, rappels des normes sur ces points particuliers, …).

      En tout cas, cela n’enlève pas la qualité du fonds éditorial mais peut induire en erreur dans ces cas précis.

Laisser un commentaire