Articles Défonceuse Newsletter Technique Techniques défonceuse

La guimbarde : un outil toujours aussi utile

© L’Atelier Bois / GMC Publications Ltd. / Anne Briggs Bohnett

Si la guimbarde – ancêtre vénérable de la défonceuse – n’a finalement que peu à voir avec ses cousines modernes, il n’en reste pas moins que c’est un très bon moyen pour réaliser des assemblages tout en finesse.

Par Anne Briggs Bohnett
En ce qui me concerne, la guimbarde est un outil essentiel dans un atelier que l’on soit plutôt outils manuels ou électriques. Et, même si la guimbarde n’est pas destinée à la création d’assemblages en premier lieu, il s’agit d’un complément plus que parfait pour réaliser les finitions et autres petits détails des éléments des assemblages. Par exemple, lors d’une coupe d’onglet à la scie ou d’une rainure à la défonceuse, il est possible de nettoyer un renflement à la guimbarde sans risquer d’élargir la rainure avec les multiples passes qui seraient nécessaires avec la machine.


La guimbarde peut aussi être utilisée après un rabotage au guillaume ou avec un rabot à feuillure pour nettoyer et vérifier que la profondeur de coupe est bien régulière. Il est aussi possible de faire des rainures arrêtées de profondeur uniforme, d’égaliser les surfaces de mortaises ou de rainures larges, de niveler les épaulements d’un tenon, de faire une rainure uniforme pour des incrustations de filets et de tailler des logements de pièces ou de clés papillon, par exemple. Comme vous pouvez le constater, la guimbarde est très polyvalente. C’est bien d’en avoir une dans sa collection d’outils.

 
(…)

 


Retrouvez l’intégralité de cet article dans le n° 201 de L’Atelier Bois >

À propos de l'auteur

mm

L'Atelier Bois

Laisser un commentaire